Listen Live
AudioNow
Radio Cosmopolite, la radio de tous les temps.
Cosmo Romantique
Max Louissaint (CS)
 
Dugue Dumond
Balade Culturelle
Jean Chery
Pale Pou Chanje

Edikasyon sou problem Otis nan lemond (Kominote ayisyen lan) 

Dapre Nasyon zini preske 70 milyon moun gen maladi sa yo rele Otis lan. O Zetazini 1 timoun sou chak 58 timoun gen Otis. An Ayiti... nou pa konnen paske pa gen okenn estatistik ofysyel jiska jounen Jodi an ki pou di konbyen moun ki gen maladi sa a.

Dr. Judite Blanc, yon psykolog Ayisyen ki prepare tez pou doctora li sou maladi Otis lan e ki tou se youn nan ra profesyonel Ayisyen ki fe rechech e piblikasyon sou Otis an Haiti.
Yveline Alexandre, on manman Ayisyen kap viv nan peyi etazini ki gen on piti fi ki fet an Ayiti ki gen maladi otis lan.
2 medam sayo pral fe on ti chita pale ak kominote a sou maladi sa a... Kisa Otis la ye? kisa ki fe on timoun gen Otis? eske se yon maladi ou ka jwen gerizon pou li? Dr Blanc ak Yveline pral repon tout kesyon sa yo e ban nou on paket lot infomasyon ki pou pemet nou komprann maladi sa a. tout sa pral pase sou radio: http://streamradio.com/s303213291/listen et sou www.radiocosmopolite.com demin dimanche 2 juye 2017 la komanse a 2 ze pou 3 ze lan apre midi

 

Société : Le Rnddh exhorte le Cspn à intervenir pour éradiquer l’insécurité en Haïti


vendredi 30 juin 2017
 

P-au-P, 30 juin 2017 [AlterPresse] --- Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) appelle le Conseil supérieur de la police nationale (Cspn) à intervenir efficacement pour éradiquer l’insécurité, qui règne en Haïti, dans un rapport en date du jeudi 29 juin 2017, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Depuis quelques mois, le pays connaît une grande détérioration de la situation sécuritaire, caractérisée par des assassinats, des blessures par balles, des lynchages, des cambriolages et des courses-poursuites réalisées en plein jour », dénonce le Rnddh, qui se dit inquiet face à cette situation.

L’insécurité, qui bat son plein dans le pays, selon lui, puise sa source dans l’ « impunité institutionnelle ».

Elle serait également liée au fait que l’effectif des policiers est insuffisant pour protéger la population, tandis que les agents sont affectés à la protection exclusive des élus.

De janvier à mars 2017, au moins 94 cas de morts ont été enregistrés, soit une moyenne de 16 personnes par mois, indique le Rnddh.

 
 


 

Yveline Alexandre
Autism
Perspectives

Un système de santé totalement inefficace en Haïti, déplore le docteur Junot Félix du parti Akao


samedi 1er juillet 2017

L’État ne se préoccupe pas de faire fonctionner un vrai système de santé en faveur de la population, parce qu’il n’y accorde pas d’importance, fustige le coordonnateur général du parti Akao, se référant au budget de la santé, qui a beaucoup baissé ces dernières années.

Ce budget de santé est passé de 16.6% du budget national en 2004 à 4.4% du budget national actuel (exercice fiscal en cours, du 1er octobre 2016 au 30 septembre 2017), selon le nouveau rapport de la Banque mondiale.

Ce chiffre est supérieur à la moyenne de la région d’Amérique latine et Caraïbes, précise-t-il.

Seuls 68% des enfants de moins de 24 mois ont reçu les trois doses du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. Ce chiffre est de 80% dans les pays de niveau économique similaire, rappelle la Banque mondiale.

Celle-ci plaide en faveur de plus d’investissements publics et d’une meilleure allocation des dépenses pour améliorer l’accès aux soins de santé pour toutes les Haïtiennes et tous les Haïtiens.

Société : Le Rnddh exhorte le Cspn à intervenir pour éradiquer l’insécurité en Haïti


vendredi 30 juin 2017

P-au-P, 30 juin 2017 [AlterPresse] --- Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) appelle le Conseil supérieur de la police nationale (Cspn) à intervenir efficacement pour éradiquer l’insécurité, qui règne en Haïti, dans un rapport en date du jeudi 29 juin 2017, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Depuis quelques mois, le pays connaît une grande détérioration de la situation sécuritaire, caractérisée par des assassinats, des blessures par balles, des lynchages, des cambriolages et des courses-poursuites réalisées en plein jour », dénonce le Rnddh, qui se dit inquiet face à cette situation.

Dépêches

2 juillet 2017
 

Société : Le Collectif du 4 décembre 2013 appelle à l’unité pour freiner l’insécurité en Haïti

L’insécurité en Haïti revêt différentes dimensions : criminelle, foncière, alimentaire, économique et routière, aux yeux du Collectif du 4 décembre 2013 
vendredi 30 juin 2017
 

P-au-P, 29 juin 2017 [AlterPresse] --- Le Collectif du 4 décembre 2013 appelle la population haïtienne à l’unité, pour freiner l’insécurité qui règne suf le territoire naational en Haïti, lors d’une conférence-débat, tenue, ce jeudi 29 juin 2017 et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Il exhorte la population à s’unir, pour réclamer de meilleures conditions d’existence « dans un environnement plus sécuritaire ».

Il l’encourage à exiger, de l’exécutif et des instances concernées, des dispositions institutionneles visant à mener une « guerre totale » pour stopper l’insécurité, qui revêt différentes dimensions : criminelle, foncière, alimentaire, économique et routière.

Cette conférence-débat voudrait donner le branle à une série d’initiatives, visant à solliciter l’union de toutes les filles et de tous les fils de la nation, pour éradiquer, définitivement, l’insécurité qui gangrène Haïti, déclare Jean Robert Argant, coordonnateur du Collectif du 4 décembre 2013.